Revue du net du 23/05/2018

Une lettre de motivation en chanson :

Pour commencer, une initiative originale : faire sa lettre de motivation en musique. C'est l'idée qu'a eue une jeune américaine de Denver à la recherche d'un job dans la vente et le marketing. En dépit de l'avis de ses amis ("c'est l'idée la plus débile qui soit !"), elle a enregistré une vidéo dans laquelle elle chante sa lettre de motivation en s'accompagnant au piano. Avec 960000 vues et 15000 likes sur Linkedin, elle a eu droit à plusieurs articles (Daily mail, Spiegel...) et reçu de nombreuses propositions mais, à ce jour, elle n'a toujours pas signé de CDI.

La vidéo est ici

 

Eyrolles lance un cahier pour faciliter la recherche d'emploi :

On y trouve une quarantaine d'exercices, de jeux et de quiz pour se préparer aux entretiens de recrutement et gérer efficacement sa recherche d'emploi. Combien de temps un recruteur met pour lire un CV ? Comment répondre à la question "quels sont vos qualités et vos défauts ?"

L'auteure, Malika Maucourt, propose de désacraliser l'erreur et de stimuler la créativité. Son cahier permet d'adopter une posture positive et développe les capacités à résoudre les problèmes et à faire des choix.

Le cahier est en vente au prix de 18 € aux éditions Eyrolles

 

CV, quoi de neuf ?

  • Passe ton bac d'abord... mais oublie le sur ton CV !
    C'est Laurent Hyzy, fondateur du cabinet de recrutement Alterconsult, qui le dit : si le bac reste le passage obligé vers l'enseignement supérieur, il n'est plus du tout un critère de sélection pour les recruteurs.
    Véronique Karcenty, directrice du recrutement chez Orange est du même avis : « A bac plus deux, trois ou cinq, le bac est bien loin, et c’est l’adéquation de la dernière spécialisation avec le poste qui va nous intéresser".
    D'où le conseil de Laurent Hyzy : à partir de 2 ou 3 expériences professionnelles, les compétences acquises priment sur le diplôme. Ne garder sur son CV que les 2 derniers diplômes significatifs permettra de garder de la place pour les informations essentielles.
    Une exception notable cependant : le bac professionnel. 180 000 lycéens l'obtiennent chaque année et 2/3 d'entre eux essaient de s'intégrer sur le marché du travail dès son obtention. Impossible pour eux d'en faire l'impasse sur leur CV.

    En effet, c'est un diplôme très prisé des recruteurs surtout dans le domaine industriel et celui de l'hôtellerie restauration, à plus forte raison quand il a été obtenu en alternance.
    Source : lemonde.fr (rubrique Campus)
  • Les mensonges les plus fréquents sur les CV :
    • De fausses dates de contrats pour cacher les périodes d'inactivité professionnelle : mensonge facile à démasquer et souvent inutile. L'inactivité professionnelle peut être fructueuse (élever ses enfants, reprendre des études, voyager...) et riche en expériences
    • Surévaluer la formation et les diplômes : lui aussi facilement détectable, ce mensonge est assez inutile dans la mesure où l'expérience prime souvent sur le diplôme
    • Exagérer les responsabilités exercées ou inventer des missions : on ne s'improvise pas directeur du marketing ou manager d'équipe. Un CV vous suit toute votre carrière dans l'entreprise et, autant un diplôme non obtenu peut passer inaperçu, autant une expérience professionnelle non vécue est difficile à assumer.
    • Mentir sur les conditions de fin de contrat d'un précédent employeur : si on n'est pas parti en bon terme d'une entreprise, mieux vaut trouver une manière créative d'expliquer la fin du contrat.
    • S'inventer des talents linguistiques : prétendre qu'on parle couramment l'anglais alors qu'on a le niveau collège ou rajouter des notions d'italien est un pari risqué et perdu d'avance si, d'aventure, le recruteur utilise cette langue à la prise de rendez-vous ou pendant l'entretien.
    • Se créer des centres d'intérêt fictifs : là aussi, grosse prise de risques si, par malheur, votre interlocuteur pratique lui aussi cette activité !

      Bref, on le voit bien, mentir sur un CV est, soit trop facilement détectable, soit vraiment trop risqué. "Soyez vous-même, les autres sont déjà pris" (Oscar Wilde)

      Source : compta-online.com
  • L'Onisep lance son CV en ligne : au travers de 7 rubriques à compléter, allant des qualités personnelles aux projets d'avenir en passant bien sûr par les qualifications et les expériences professionnelles, cet outil est convivial et peut être utile pour un lycéen à la recherche de son premier stage ou de son premier job d'été. Le résultat (un document pdf) est propre mais évidemment très épuré et standard dans sa forme. A utiliser pour un premier CV qu'on devra ensuite retravailler pour lui donner une forme plus attrayante.

Bonjob, une appli mobile qui met en relation les hôteliers-restaurateurs et les candidats.
Mise au point par un cherbourgeois, Ludovic Nicolleau, elle permet aux candidats de poster des CV sous forme de vidéos. Plus de CV papier que les recruteurs n'ont pas le temps d'éplucher ! L'appli leur permet de sélectionner les candidats puis de fixer un rendez-vous avec eux pour un entretien.

L'appli est gratuite pour les candidats et compte déjà 850 abonnés à travers toute la France

 

Source : France 3 région Normandie

Écrire commentaire

Commentaires: 0