· 

Des robots recruteurs ?

"Bonjour et bienvenue à cet entretien d’embauche par intelligence artificielle. Pour commencer l’interview, vérifions votre webcam et votre micro. Veuillez placer votre visage dans la zone indiquée puis cliquez sur le bouton..."

 

C’est ainsi que pourraient commencer à l’avenir les entretiens de recrutement en Corée du Sud et ailleurs.

 

On connaissait déjà les machines capables de lire et d’analyser en quelques heures des milliers de CV. Voici maintenant des robots capables de faire passer des entretiens de recrutement.

 

La startup Midas IT a mis au point un robot capable d’analyser les réponses d’un candidat qui répond à des questions et joue à des jeux avec un ordinateur. Le robot est également capable d’analyser la tonalité de la voix et les expressions faciales. L’entreprise a déjà utilisé ce système en 2017 pour recruter ses employés parmi 10000 candidatures.

 

La multinationale néerlandaise Unilever, quant à elle, fait déjà passer des entretiens préliminaires automatisé via un smartphone ou une tablette, avant un éventuel entretien avec un recruteur en chair et en os.

 

Le premier bénéfice de ces systèmes est un gain de temps et d’argent. Il permettraient aussi de réduire la discrimination à l’embauche : Unilever note qu’elle a recruté des employés d’origine plus diverses depuis qu’elle utilise ces robots.

 

Reste que les candidats avouent se sentir mal à l’aise pour parler à un ordinateur et que leur expérience leur a été « pénible et pas naturelle ».

 

On a aussi du mal à imaginer comment un robot peut déceler des qualités comme la créativité ou la singularité d’un candidat.

 

Source : RFI

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0