· 

Le dispositif VAE se simplifie

Face à la baisse du nombre de VAE entre 2010 et 2014 (moins 4000 par an selon le ministère du travail), le décret du 4 juillet 2017 entré en application le 1° octobre 2017 et résultant de la loi travail de 2016, vise à simplifier les procédures :

  • Une seule année d'expérience suffit, continue ou non (au lieu de 3 auparavant)
  • Une plus large diversité d'expériences est possible : stages, contrats d'apprentissage ou de professionnalisation, contrats d'insertion mais aussi activités extraprofessionnelles, bénévolats, mandats d'élu local ou syndical.
  • Le délai de 5 ans en cas de validation partielle est supprimé : une bonne nouvelle pour les 35 à 40 % de validations partielles.
  • Les frais administratifs sont mieux pris en charge, notamment l'indemnisation des jurys qui incombait jusqu'à présent aux candidats. Désormais, les organismes de financement de la formation (OPCA) pourront les prendre en charge.
  • Une aide gratuite au démarrage : pour la constitution de son dossier de candidature, le candidat peut bénéficier gratuitement d'informations et d'orientation par un conseiller. L'accompagnement lors de l'élaboration du dossier de VAE lui-même reste payant mais peut être pris en charge dans le cadre du compte personnel de formation.

Source : dossierfamilial.com

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0